La Rénovation (bis) des Jeux Olympiques

Le Comité International Olympique a pris conscience qu’il ne peut pas développer les Jeux Olympiques indéfiniment : il en faut limiter la durée et le nombre de participants. Le problème est que, comme toute association sportive importante le CIO obéit aux règles du jeu politique qui, même si elles ne sont pas écrites, sont incontournables. Ces détestables pratiques, générées par le jeu électoral qui force à essayer de contenter le plus grand nombre, ne donnent pas de bon résultat quand il s’agit de la gouvernance des nations (suffrage universel) et ne sont pas beaucoup plus efficaces dans le monde des fédérations sportives.

La solution est simple mais ne pourra pas faire plaisir à tout le monde.
D’abord, on ne garde que les sports les plus pratiqués sur la planète et on supprime la notion de record olympique. Ensuite, on supprime les épreuves qui risquent de facilement récompenser des récidivistes. En ski de fond, en gymnastique ou en natation, on sait qu’il y a trop de « multi-vainqueurs ». La hongroise Hosszu, en janvier 2013, a gagné 14 des 17 épreuves féminines au programme du meeting de la Réunion. Michael Phelps aux JO a gagné 17 médailles d’or alors que Mohammed Ali ou Michael Jordan n’en ont gagné qu’une et Pelé aucune. Ridicule !
Laissons aux championnats du monde des différents sports l’opportunité de multiplier les épreuves pour donner leur chance à tous les pros et gardons par exemple :

• athlétisme : 100, 400, 1500, cross, marathon, 110 haies, 3000 steeple, hauteur, longueur, disque H, javelot, perche H, décathlon (heptathlon pour les dames), et on supprime la marche
• natation : 100 et 400m libre, 200 papillon, 100 brasse, 200 dos, relais 4×200 libre et 4×100 4 nages
• gymnastique; complet par équipes et individuel sur tous les agrès et 4 épreuves individuelles spectaculaires : barre fixe et sol pour les hommes et barres asymétriques et poutre pour les dames

Enfin pour le choix de la ville hôte, mieux vaut une commission chargée de vérifier le respect de critères : taille, cout, motivation etc. qu’un vote d’une centaine de personnes ne voyant que leur intérêt personnel ou celui de leur pays.

Deux suggestions pour terminer:
-Supprimons l’appellation « sport de démonstration ». Pensons aux lauréats qui ne détiendront pas un vrai titre olympique alors qu’ils l’auront évidemment autant mérité que les autres ! Si le test n’est pas concluant on ne reprendra pas le sport et c’est tout.
-Supprimons la notion de record qui entraîne certains sur le chemin du dopage. Le sport est avant tout un jeu qui consiste à faire mieux que ses adversaires à un moment donné en donnant le meilleur de soi-même.
_______________________

Publicités
Cet article a été publié dans soif de jouer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s