Le meilleur joueur de tennis de tous les temps – the GOAT

Quels critères prendre en compte ?

Ce qui est sûr, c’est qu’il ne faut pas compter seulement les victoires en simple en grand chelem ! L’énorme valeur qu’on attribue à une victoire en simple dans l’un des 4 tournois du « grand chelem » est une notion récente. Avant la fin des années 70, les meilleurs joueurs recherchaient les compétitions qui rapportaient de l’argent, pas les titres du grand chelem ! Même après 1968, qui marque, soi-disant le début de l’ère open, Borg n’a joué qu’une fois l’open d’Australie, qui n’a d’aiileurs pas réuni les meilleurs avant les années 1980 ! Laver n’a plus joué ni à Roland-Garros ni en Australie après son second grand chelem ! Avant 1983 et surtout avant 1968, la hiérarchie des événements tennistiques évoluait presque chaque année.

On est par ailleurs certain que les joueurs professionnels étaient meilleurs que les amateurs. Ces derniers furent tous dominés la première année après leur passage chez les pros. Lewis Hoad qui avait survolé le tennis amateur en 1956 n’a gagné que 2 simples sur ses 11 premiers comme professionnel. Laver après son grand chelem en 1962 perdit 22 de ses 24 premiers matches !

On se rend compte qu’il est très difficile de comparer les époques ou les palmarès. De nos jours, sur ces mêmes critères de tournois qui rassemblent l’élite mondiale, on pourrait tout autant ajouter aux titres de Grand Chelem, les titres de Master 1000 auxquels participent les meilleurs joueurs du monde.

On doit tenir compte des « empêchements majeurs » de jouer tels les conflits politiques dans le tennis entre 1968 et 1973 ou la 2ème guerre mondiale. En 1968 il y avait 5 différentes catégories de joueurs : les amateurs, les « autorisés », les professionnels NTL, les professionnels WCT, et les professionnels indépendants et ils ne pouvaient pas jouer tous les tournois.

Tous les meilleurs joueurs ne furent présents que sur 2 tournois en 1968 : Wimbledon (tableau de 128 joueurs) et l’US Open (100 joueurs). Et ce n’est qu’en août 1972 que tous les joueurs eurent le droit de disputer tous les tournois .

La longueur de la carrière. Evidemment pour être le meilleur joueur de l’histoire, il faut avoir beaucoup joué et longtemps. Il faut avoir battu souvent les meilleurs de son époque. Que penser d’un joueur qui aurait gagné 90 % de ses matches pendant un an et aurait arrêté sa carrière après ? Il aurait été un magnifique joueur, certes, mais pas le meilleur de tous les temps !

Le classement mondial en simple. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joueurs_de_tennis_num%C3%A9ros_1_mondiaux.

Le meilleur doit avoir été souvent n°1 et, sinon, dans les tout meilleurs. Avant le classement informatique créé par l’ATP, les journalistes établissaient « leur » classement mondial, souvent un peu subjectif puisque ce n’était pas toujours pour tous le même joueur qui méritait  la place de n°1. Mais le classement  ATP n’est pas infaillible non plus.  Dans les premières années on gagnait plus d’argent en jouant des compétitions qui ne comptaient pas pour le classement ATP comme le WTT en 1974. Et parfois l’ITF a désigné en fin d’année un autre n°1 que  celui de l’ATP ! Notamment parce que le classement ATP ne tenait pas ou peu compte de la Coupe Davis.

On a pu quand même établir un classement des n°1 en simple qui met tout le monde d’accord : Lorsqu’une année le numéro 1 mondial est plutôt « sûr », l’année est écrite en caractères gras et lorsqu’une année plusieurs joueurs sont susceptibles d’être numéros 1 ex-aequo, elle est en caractère normal.

L’analyse de ce tableau se heurte à un élément qui vient pondérer la valeur de ce critère : la concurrence. Elle n’était pas la même avant et après la seconde guerre mondiale. Renshaw et Tilden étaient très seuls. Kramer puis Gonzales un peu moins mais ce ne fut qu’au début des années 60 que les meilleurs amateurs rejoignirent systématiquement les rangs des professionnels. 

Le nombre de trophées majeurs en simple. Il faut avoir gagné beaucoup de grands tournois pour être désigné comme le meilleur. Voici l’état des statistiques fin 2017.

Joueur simples GC* Autres majeurs** Total majeurs
Ken Rosewall 8 17 25
Roger Federer 19 6 25
Pete Sampras 14 7 21
Rod Laver 11 9 20
Pancho Gonzales 2 15 17
Novak Djokovic 12 5 17
Rafael Nadal 16 1 17
Bill Tilden 10 5 15
Ivan Lendl 8 7 15
John McEnroe 7 8 15
Bjorn Borg 11 3 14
Roy Emerson 12 0 12
Henri Cochet 7 5 12
*Nombre de tournois du Grand Chelem (amateurs jusqu’en janvier 1968, open partiellement à partir de mai 1968 et totalement à partir de 1972) remportés.
**Nombre d’autres tournois majeurs (parmi les tournois du Grand Chelem professionnel ou équivalents (avant 1968), les Masters ou équivalents et les Jeux Olympiques).

 On ne doit pas oublier que ces victoires n’ont pas toutes la même valeur car les meilleurs joueurs n’ont pas tous joué tous ces tournois pour les raisons déjà évoquées. 

La qualité du jeu. Certes subjectif, ce critère est évidemment important. Le tennis est un sport qui plait grâce à son système de comptage et sa variété. Le meilleur joueur de tous les temps ne peut pas étre un joueur incomplet techniquement qui utiliserait toujours la même stratégie. Il ne peut pas être un joueur qu’on n’a pas de plaisir à regarder.

Pour clore cette liste de critères, n’oublions pas qu’on ne cherche pas qui est le meilleur joueur de simple ! Il faut aussi qu’il ait brillé en équipe (Coupe Davis) et en double.

__________________________________________________________

Voici pourquoi Ken Rosewall est le meilleur joueur de tennis de tous les temps:

  • C’est le joueur qui a eu la plus longue et la plus prolifique carrière. Il fut classé dans les 20 meilleurs mondiaux en fin d’année de 1952 à 1977 (26 ans sans interruption). Il finit 6 fois premier (seuls Sampras et Federer ont fait aussi bien dans l’ère open), 4 fois deuxième et 18 fois dans les 5 premiers. Personne n’a fait mieux. 20170410_131550-1
  • C’est le joueur qui a gagné le plus de trophées majeurs en simple.
  • Il a gagné 4 fois la Coupe Davis en remportant 17 simples sur 19 et 2 doubles sur 3 et 14 trophées majeurs en double messieurs (9 du grand chelem).
  • Son jeu a ébloui 3 générations de spectateurs. Evidemment à son époque le jeu était plus spectaculaire qu’actuellement car il jouait avec un petit tamis de 400 grammes cordé en boyau et utilisait donc la volée et les coups en toucher beaucoup plus souvent que les champions actuels qui frappent très fort avec leur raquette de 320 grammes au tamis agrandi et leurs cordages qui pardonnent. Son jeu complet était efficace sur toutes les surfaces. En 1961, il gagna les Internationaux Professionnels de France à Roland Garros sur terre battue et le tournoi pro de Wembley en indoor sur bois qui se suivaient sur les 2 surfaces les plus extrêmes.
  • Ken Rosewall fut privé de défier les meilleurs de sa génération quand il était à son plus haut niveau. Ce n’est qu’à 29 ans qu’il a pu jouer contre Laver qu’il a d’abord battu puis auquel il a résisté pendant 2 ans. Il a ensuite fait jeu égal – à plus de 36 ans – avec la génération des Ashe, Nastase, Newcombe et Smith. C’est ce décalage qui fait qu’il est – comme l’a dit Laver – le champion le plus sous-estimé de l’histoire du tennis.
  • Le reproche de ne pas avoir gagné le simple à Wimbledon ne peut pas priver Rosewall de cette reconnaissance. En effet, il n’a pas pu y jouer pendant 11 ans entre 57 et 67 alors qu’il était 1er ou 2ème mondial et il y a perdu 4 finales dont la première à 19 ans et la dernière à 39 ans où tous les meilleurs joueurs du monde étaient présents ! Il n’eut pas le droit non plus de le disputer en 1972 et en 1973, alors qu’il avait atteint la finale puis la demi-finale les 2 années précédentes, et qu’il joua la finale l’année d’après !
Publicités
Cet article a été publié dans tennis. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Le meilleur joueur de tennis de tous les temps – the GOAT

  1. RENOULT dit :

    Magnifique analyse très complète et très instructive…

    J'aime

  2. Pierre dit :

    Roger Federer n’a pas fini, il va falloir remettre à jour ce classement pour finalement le sacrer meilleur joueur de tous les temps.

    J'aime

  3. fred dit :

    classement a revoir , Federer en est à 25 majeurs en ère open.

    J'aime

    • brenoult dit :

      Je crois que Roger n’en est qu’à 24. mais ce n’est pas le critère prépondérant. D’ailleurs pour moi, il n’y en a pas.

      J'aime

      • fred dit :

        belle analyse. cela dit, (de mémoire) on doit remarquer , que K- R n’a jamais gagné Wimbledon! le critère est a prendre en compte. Sans parler de la concurrence, de nos jours un 100ème mondial peut battre le n1. à l’époque seul 10-20 joueurs étaient concurrentiels…

        J'aime

      • brenoult dit :

        Ken a gagné Wimbledon en double … ce que Roger n’a jamais fait.
        Ce n’est pas parce que les media ne s’intéressent pas au double qu’il faut le dévaloriser!
        Je suis d’accord sur votre argument concernant la concurrence.

        J'aime

  4. Philippe dit :

    Roger est 1er ex-aequo suite à l’Open d’Australie non ?

    J'aime

  5. Chrisngollo dit :

    Y a-t-il des vidéos de ce champion? Je doute fort qu’il rivalise avec l’élégance et le maestria de du Roger dans un cours de tennis.

    J'aime

  6. alix dit :

    sauf que Roseswall n’a jamais gagner Wimbledon. avec rodj tout est dit..

    J'aime

    • brenoult dit :

      Ken a gagné Wimbledon en double … ce que Roger n’a jamais fait.
      Ce n’est pas parce que les media ne s’intéressent pas au double qu’il faut le dévaloriser!

      J'aime

  7. Ken était bon.mais que dire de ses adversaires?Avaient-ils la puissance d’un certain Rafa ou la combattivité et la fougue d’un certain Djoko sans oublier le style très complexe de Stan ou de Murray?

    J'aime

  8. matlabaraque dit :

    D’accord pour dire que Rosewall est le tennisman le plus sous-estimé de l’histoire. Il figure tout en haut de la hiérarchie, avec Federer, Laver bien sûr, Pancho Gonzales (un autre oublié), Djokovic et Nadal. Attention. Prendre en compte le double il y a 30-40 ans ok, mais on ne peut aujourd’hui l’exiger à un possible meilleur joueur de l’histoire… C’est pour ça que la Coupe Davis suffit largement et Nadal en premier chef, Djokovic et un peu Federer y ont pensé. Contrairement à Connors.

    J'aime

  9. Dede dit :

    Federer est de très loin le plus grand joueur de tenis de tous les temps mais peut- être aussi le plus grand sportif de tous les temps.

    J'aime

  10. aliix dit :

    ken n’a jamais gagné Wimbledon 🙂 non?

    J'aime

  11. alix dit :

    Bon il serait temps d’admettre l’évidence 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s